Communiqué de presse

L’associatif bruxellois rappelle l’importance d’un processus de régulation clair et équitable des inscriptions en secondaire. Lire la suite

Les discriminations en milieu scolaire

Une Ecole Pour Tous

24 février 2014 à 19h30

Nos élèves ont hérité de l’Ecole du 20e Siècle avec tout ce qu’elle comporte de dysfonctionnements et de certitudes d’un autre âge. Il est plus que temps de la repenser et de la reconstruire de la cave au grenier, pour le bien de tous : élèves, parents et enseignants. Il est temps, donc, de changer le système scolaire et de passer à une Ecole respectueuse du Droit. Cette Ecole devra permettre à TOUS les élèves d’avoir accès aux mêmes acquis, aux mêmes connaissances et à la même formation citoyenne. Cela ne sera possible que dans un système qui bannit définitivement l’échec, qui permet aux jeunes de se retrouver et de progresser ensemble dans une véritable mixité sociale et culturelle, ainsi qu’en mélangeant toutes les différences, qu’elles soient physiques ou mentales. L’Ecole du XXIe siècle devra être réellement inclusive. Cette école intégrera donc toutes les différences. Seule une véritable hétérogénéité permet à tous les élèves de réussir sans passer par la case « Echec ».

Pour plus de renseignements, cliquez ici pour télécharger le flyer reprenant toutes les informations.

Adoption et échec scolaire

28 novembre 2013 à 19 h 30

Celui ou celle qui arrive au milieu d’une famille par la voie de l’adoption trouve peu à peu sa place. Cette « greffe affective » est modelée par sa capacité d’attachement. A un certain moment se profile l’école. Autrement dit une nouvelle adaptation. L’enfant est confronté à des enjeux d’un tout autre niveau qui vont le forcer à remettre en question ce qu’il a déjà appris. Quel que soit l’âge de l’enfant au moment de son adoption, le défi pour lui est de taille ! Le fait de s’appuyer sur ses origines peut être à la fois nécessaire et inquiétant. La pensée peut être perçue comme une activité dangereuse, potentiellement anxiogène et déclenchant une souffrance réelle. L’enfant adopté vit très souvent l’échec scolaire. Les troubles de l’attachement, notamment, sont largement méconnus du monde scolaire et peu de choses sont mises en place pour aider ces enfants ayant vécu un abandon.

Pour plus de renseignements, cliquez ici pour télécharger le flyer reprenant toutes les informations.

Chaque année, l’institution scolaire maltraite plus de 100 000 élèves

60 000 enfants sont poussés au redoublement ;

17 000 élèves subissent une orientation contrainte ;

20 000 jeunes décrochent et quittent l’école sans diplômes ;

2 600 à 3000 élèves sont exclus ou subissent un refus d’inscription ;

Un millier d’enfants socialement défavorisés sont orientés vers l’enseignement spécialisé.

Communique de presse: Échec scolaire-maltraitance

Dossier pédagogique: Échec scolaire et maltraitance

Des associations de parents et de défense des droits des enfants et des personnes handicapées, alarmées par l’écart entre les besoins de la population et la carence des services, estiment qu’il est indispensable d’élaborer un « Plan Autisme » adressé à tous les niveaux de pouvoir. A lire les priorités Communique de presse Priorités Plan Autisme

Pour plus d’informations consultez le Plan Autisme

Communiqué de presse Plan Autisme

Le Journal de classe N°10


Ce numéro se penche sur la problématique de l’orientation, de l’exclusion et des recours face aux décisions des Conseils de classe.

A lire

Communiqué de presse- Plan autisme

Madame, Monsieur,

Nous avons l’honneur de vous convier ce 12 juin 2013 à 14 h30 au Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme à une conférence de presse concernant la prise en compte de l’autisme en Belgique.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, 45.000 personnes et leurs familles sont concernées par l’autisme.
L’autisme a été reconnu comme un handicap spécifique en 1994 par la Communauté Flamande et en 2004 par la Communauté Française de Belgique.

La création par l’INAMI des premiers Centres de Référence pour l’Autisme en 2005 a confirmé l’urgence de poser un diagnostic précis dès le plus jeune âge, mais aussi d’orienter les enfants vers des services spécialisés. Hélas, ceux-ci font gravement défaut, plus particulièrement en Région wallonne et à Bruxelles. La Fédération Wallonie-Bruxelles manque aussi cruellement de professionnels formés aux bonnes pratiques d’intervention spécifiques.

En outre, le partage des compétences parmi les différentes entités de l’Etat belge ne facilite pas la cohérence ni la continuité de la prise en compte des personnes avec autisme tout au long de leur vie.
C’est pourquoi les associations de parents, de défense des droits de personnes handicapées et des droits des enfants, alarmées par l’écart entre les besoins de la population et la carence des services, estiment indispensable d’élaborer un « Plan Autisme » adressé à tous les niveaux compétents.

Personne de contact :
Ligue des Droits de l’Enfant – J.P. Coenen
0477 54 59 07 / liguedroitsenfant@gmail.com
GAMP – Coruja Nsengiyumva

0475 94 18 90 / coruja.gamp@gmail.com


Les discriminations en milieu scolaire

L'exclusion scolaire

4 juin 2013 à 19h30

D’emblée, il faut entendre ici le mot exclusion comme désignant, pour le dire de façon tranchante, « la part d’échec » de l’école, les limites d’une politique scolaire qui se veut légitimement démocratisant. Les exclusions scolaires sont en augmentation constante. Elles ont plus que doublé en dix ans. En 2011, plus de 2500 élèves ont été exclus dès l’école maternelle! L’exclusion telle que nous l’entendons n’est ni une question systémique. Elle désigne les ratés de la réussite scolaire, dont des élèves sont les victimes, en même temps qu’ils en sont les acteurs. Tout comme les enseignants, les établissements, les familles, et au-delà « la société » dans son ensemble sont à la fois dans l’affaire acteurs et victimes à certains égards.

Intervenants ?

  • Pascal Germy: Chargé de mission. Direction générale de l’enseignement obligatoire. Direction du contrôle de l’obligation scolaire et de l’Assistance aux établissements.
  • Marc de Koker: Directeur AMO Rythme.
  • Maurice Cornil: Directeur SAS Parenthèse ASBL.
  • Xavier Polfliet: Permanent SDJ Service Droit des jeunes.

Pour plus de renseignements, cliquez ici pour télécharger le flyer reprenant toutes les informations.